Elmehdi Elkourti

Né en 1985, Elmehdi Elkourti est biologiste, qualiticien et romancier.

Une alchimie curieuse et singulière, pareillement à son premier roman, dans lequel conflue mythologie, histoire, religion et polar.

Il vit, avec sa famille, dans la médina historique de Casablanca.

Amina el Alami Alaoui

Née à Casablanca, Amina El Alami Alaoui poursuit  ses études universitaires en France où elle obtient un "Diplôme d'Etudes Supérieures" en littérature française.

Mariée et mère de quatre enfants, elle publie son premier roman après deux nouvelles parues dans le Magazine Littéraire du Maroc. Fille d'un des signataires du "Manifeste de l'Indépendance" (11 Janvier 1944), elle a gardé une approche sentimentale de cette période historique. Elle vit avec sa famille à Casablanca.

"Ombres sur l'amandier" sélectionné pour le Prix de la Mamounia 2013

Lhoussain Azergui

Né en 1975 à Tinejdad au Sud-Est du Maroc, Il est écrivain en langue amazigh et journaliste indépendant. Diplômé en droit en 2000, il a travaillé comme journaliste (2001 à 2006) pour le compte d'une agence de presse. Il a été classé en août 2007 par la revue francophone Tel Quel parmi les « 100 qui font bouger le Maroc » (catégorie : militants et combattants) pour son combat contre la loi qui fixe la liste des prénoms autorisés par l'état-civil marocain, interdisant les prénoms amazigh ou européens. Il est également lauréat du Prix de la Résistance Matoub Lounès décerné par la Fondation Matoub Lounès, à Tizi-Ouzou en juin 2008. Lhoussain Azergui vit à Lille.

Publications en langue amazighe :

-« A_rum n ihaqqaren » (Le pain des corbeaux), Éditions Idgel, Rabat, 2006.

-« Is nsul nedder? (Sommes-nous toujours en vie?) »,(avec Omar Derouich, illustrations de Muhend Saidi Amezyan), Éditions berbères, Paris, mars 2010.

 -« I_ed n tlelli » (Les cendres de la liberté), Editions Berbères, Paris, 2012.

Hicham Tahir

Hicham Tahir, 23 ans, originaire de Kénitra, « pur produit » du lycée marocain, d’origine populaire et vivant à Casablanca, a écrit ce recueil de nouvelles parallèlement à son travail dans la publicité et chez Hit Radio. Ses premiers pas dans la littérature l’avait auparavant conduit à co-écrire dans « Jean Genet, un saint marocain » en 2010 et « lettres à un jeune Marocain » aux cotés d’Abdellah Taia et Tahar Ben Jelloun. Il vit à Marrakech.

Crédit photo : Fred Leloup

Hicham Tahir par Fadwa Islah

Originaire de Kénitra, Hicham Tahir, 23 ans, est représentatif, par son langage et son engagement, de l'évolution de la jeunesse marocaine durant ces 10 dernières années. Populaire et débrouillard, osé et totalement décomplexé, branché mais sans jamais perdre de vue le monde modeste où il a grandi, l'auteur nous donne à voir le Maroc de ce début du 21ème, un Maroc plus audacieux qu'on ne le pense, plus dur, plus cru. Hicham Tahir a écrit ce recueil de nouvelles parallèlement à son travail dans la publicité, notamment à Hit Radio. Il a publié ses premiers textes dans le livre collectif "Lettres à un jeune marocain' (Editions du Seuil, 2009, sous la direction d'Abdellah Taïa) et dans le numéro spécial Jean Genet de la revue "Nejma": « Jean Genet, un saint marocain » (Edition La librairie des Colonnes, 2010).

Fadwa Islah / Journaliste - Secrétaire de rédaction / TelQuel 

Reda Allali

photo de Karim Tibari

Reda ALLALI ("Zakaria Boualem", septembre 2012)

Reda Allali alias Zakaria Boualem est le meilleur humouriste et chroniqueur de la presse marocaine. Editorialiste à TelQuel, chroniqueur de foot à Radio Mars, ingénieur de formation, rockstar et passionné de foot, il est l’accomplissement de ce dont rêvent nos jeunes étudiants en journalisme ; très peu atteindront ce baton de maréchal où cynisme, dérision et humour cotoient une parfaite connaissance de l’actualité et ses enjeux pour les lecteurs.








BIGtheme.net Joomla 3.3 Templates